"MINI INFOS - MINI NEWS"
...parfois plus développées, souvent avec lien(s)

 

 

12.09.2021, France Info, "Questions politiques". François Bayrou, Haut-Commissaire au Plan et président du MoDem, après avoir confirmé, entre autres, son opposition à tout anti-macronisme ultra-systématique, galopant et ravageur ("mobile" de fond de la plupart des rassemblements,  cf. gifle... ?), conclut ainsi : « La France, ce n'est pas une race, ce n'est pas une origine, ni une religion, c'est une adhésion ». Pas n'importe quelle adhésion (!), comme le laissent entendre les mots qui précèdent : on ne peut que se réjouir de cet esprit d'ouverture. Quant à ses observations, qui nous paraissent "bien incomplètes", à propos des agissements musclés ou intimidatoires de bon nombre d'anti (vax/pass) - un seul exemple avec cette plainte1... - il tombe sous le sens que... mais ce ne serait plus une mini info... et vous avez sans doute été aussi attentifs que nous sur ce point.

1. En particulier via le président de la République Sergio Mattarella, l'Italie a dénoncé avec force la gravité de faits portant atteinte entre autres à nos libertés, dont liberté de la presse, et à nos institutions. Des faits appelés par leur nom : des «fenomeni allarmanti che vanno contrastati con fermezza e sanzionati con rigore». La même vidéo (premier lien "suite"), est présentée davantage sur cette page info, dédiée en particulier à ces derniers mois de mandat du président Mattarella... :(

 

 

E, in serata, zapping italo-francese obbligatorio (e riuscito) France 2/Raiuno per "Médecin de campagne" di Thomas Lilti (il regista di "Hippocrate") - film intenso ed attualissimo che abbiamo voluto "ripassare" - e la bella, interessante docu-fiction "Sul tetto del mondo - Walter Bonatti e Rossana Podestà" :)

A seguire, altre "mini news di vario spessore", in francese, italiano... "ou un peu des deux".



 

Égypte : Patrick Zaki risque encore cinq ans de prison... (cf. info et sa mise à jour liées à notre point d'exclamation). Davvero un incubo senza fine.

 


RaiNews24. Slovacchia: Papa Francesco condanna ogni antisemitismo.
Il pontefice invita a «condividere e comunicare ciò che unisce», e soprattutto mette in guardia contro «la dimenticanza del passato, l'ignoranza che giustifica tutto, la rabbia e l'odio».



CNews/Ministère de la Santé, 14.09.2021 : 206.803 nouvelles injections ont été réalisées en 24 heures. L'accélération est en marche... Et l'on ne s'en plaindra pas : sous une Tour Eiffel romantique à souhait, sur fond de ciel rosé "qui sent bon la vie et la sérénité", nous sommes touchés par le contraste avec une réalité bien difficile à lire [cf. lien qui suit].  Au 13 septembre, l'on dépasse les 11.000 personnes hospitalisées, et l'on compte environ 2.300 cas graves en réanimation. Nous ne parvenons pas à faire part des "doses" de décès (cf. bilan général), en pensant à d'autres doses (et à un certain spray nasal, déjà évoqué, cf. Info virus)... mais une perplexité se manifeste, sur nos écrans et au delà : « Comment ne pas se faire vacciner aujourd'hui ? ».



Milly carlucci


"Fuori Covid" (!), anche se di ostacoli Covid si è pure parlato... qualche giorno fa ci siamo distratti seguendo su Rai 1 l'intervista a Milly Carlucci, ospite di ''Il meglio di... A ruota libera", riconciliandoci con la celeberrima conduttrice, da sempre professionalissima e frizzante [e che, come scopriamo ora, sarebbe vittima della più banale, eppur sempre spiacevole, "dark notizia web", che indovinerete, effetto social compreso...!]. In realtà, "riconciliarsi" non è il verbo giusto, e la questione non è questa (anche se l'entusiasmo di chi conduce può portare, senza volerlo, ad una sorta di "identificazione" con le sue trasmissioni). Eccetto qualche bel (o bellissimo) momento di danza e di spettacolo regalato da alcuni personaggi, anche più "âgés", molto ironici, eleganti e simpatici - si pensi ad esempio alla perfetta performance della grande Milena Vukotic
[wiki-photo non représentative...] -, non riusciamo ad apprezzare davvero "Ballando con le stelle", focoso varietà del sabato sera... Saranno gli imponenti, coloratissimi e piumati costumi, o forse certe disinvolture già giudicate "crazy" ma qui, a parer nostro, si vede bene che musica e voci non sono tutto, ed è un peccato... Non nascondiamo che non abbiamo ancora osato seguire il pendant francese del programma, "Danse avec les stars". Quindi, costanti da format a parte, paragoni impossibili, per il momento... Intanto, rimandiamo sempre - anzitutto - al nostro grande "Tale & Quale Show" del venerdì, che torna fra pochissimo, per lasciare poi il posto al riuscitissimo e piacevolissimo "The Voice Senior" (avant-dernière info)...


 

Le 14.09.2021, Emmanuel Macron annoncera à Roubaix un organisme de contrôle indépendant de l'action des forces de l'ordre, avec création d'une délégation parlementaire chargée de leur contrôle. Retenons aussi que lors de ce "Beauvau de la sécurité", le président insistera sur « les liens entre forces de sécurité et justice pour plus d'efficacité et de rapidité » ainsi que sur le « lien police/population », avec la volonté de « voir les mesures s'appliquer rapidement »...



Tout autre sujet, toujours de taille, pour le président... Emmanuel Macron est attendu à Nice pour les "Assises de l'économie de la mer" (14 et 15 septembre 2021). Au programme, les grandes questions de la transition écologique et de la protection de l'environnement. Précisément, il s'agit de confirmer les engagements, entre autres en repoussant les limites des aires marines protégées. L'accent est mis en particulier sur le réchauffement accéléré de la Mer Méditerranée (!), écosystème particulièrement vulnérable, subissant de plus une lourde pression touristique. Sans compter que notre "mer et mère" si peu respectée, qu'on a laissé devenir si cruelle par ailleurs et "pour l'ailleurs", est aussi l'une des mers les plus polluées au monde : déchets plastiques... sans oublier les écocides d'entreprises, ni les hydrocarbures liés aux déchets maritimes, objet d'études approfondies (cf. sommaire pour aperçu). Pour l'événement, et pour nos profonds espoirs (!), lien du 13 septembre vers "France 3 Provence Alpes Côtes d'Azur" (indiquant également une « filière yacht qui vise l'exemplarité »). Sans oublier que « la France est le deuxième empire maritime international » !

 

La politique, ou plutôt les hommes politiques de tout bord, mais aussi certains syndicats ou "partenaires sociaux", déçoivent souvent, c'est vrai... au regard de leurs engagements non respectés sur des points cruciaux, ou de par leurs désengagements et certaines de leurs colères et incohérences, spontanées ou plus ou moins calculées. Exemples liés à notre crise sanitaire (et crise tout court) : « je me vaccine "donc" je me "révolte" quand même contre les institutions etc. », ou... « je suis pour le vaccin mais pas pour le pass sanitaire ni pour les sanctions professionnelles vis-à-vis de ceux qui refuseraient même une seule injection suivie de tests ». On simplifie peut-être un peu, mais en l'absence d'obligation vaccinale (et la question du pass nous paraît se fondre avec la première), la pédagogie au service de la science et de la santé (et de la liberté en société...), devrait à notre sens se trouver encore renforcée. Des sanctions particulières ne peuvent disparaître pour autant, dans un contexte où, il faut le souligner, malgré le succès de certains réseaux, il reste aisé de se documenter convenablement (naturellement, il nous est extrêmement difficile sur ce point de "comprendre" la position de certains soignants). Ces lignes s'inspirent d'un article (semi-article pour les non abonnés) du "Monde", s'appuyant sur un constat politique et une interrogation, d'ordre plus général (incluant toute question d'intérêt collectif, urgence sanitaire ou démocratique). Ne pas baisser les bras ni relativiser jusqu'à l'indifférence, reste essentiel pour éviter tout véritable "vide politique" et ses conséquences en temps de crise... Sans convictions éthiques solides ni véritable union au nom de valeurs citoyennes, responsables et fraternelles, l'on se perdrait encore davantage, dans un monde déjà si fragile... La construction et la sauvegarde d'une société civile à la hauteur de nos immenses "défis et problématiques" (tels que souvent définis), apparaissent comme notre premier rempart face à l'individualisme, aux fausses apparences et aux dérives faciles. Une vraie sensibilisation aux innombrables injustices et à la chose publique, à partir de simples constats et observations, ne semble pas superflue, "déjà" auprès de ces enfants ou juniors qui s'étonnent naturellement ou qui, même sans le savoir, sont plus que réceptifs à nos éclairages et repères (par delà nos propres hésitations), leur permettant d'avancer, en tenant compte des autres.

 

 

«Il male si sconfigge con il sapere, non con le bugie, le fake news o gli estremismi ideologici che, loro, uccidono le persone». Il presidente della Regione Lazio non avrebbe potuto spiegare meglio la scelta, assolutamente non casuale, di un ateneo per la terza dose di vaccino (amministrata con qualche anticipo, come riferisce anche il TG1, e con logistica perfetta, in particolar modo grazie allo spirito di pazienti tornati ben volentieri...). «È il virus che deve farci paura, ha inoltre dichiarato Zingaretti, non il vaccino, che si sta rivelando uno scudo efficace». (Eventuali, minimissime differenze con parole testuali - cf. link sopra - facilitano la lettura "côté français").

Potete "girare pagina"... 

 

Bologne avait plusieurs longueurs d'avance, mais aujourd'hui c'est la ville de Turin qui est pressentie de manière quasi définitive  pour le prochain Eurovision Song Contest, qui se déroulerait donc au Paraolimpico, le Palavela étant réservé à la presse, attendue en nombre (1500 journalistes)... En matière de musique, comme vous le savez en bons lecteurs attentifs (!), nous avons toujours préféré l'intime, le privé et le public au grandiose, car le grandiose de la bonne musique est déjà dans notre ressenti, et suffit à nos émotions... Mais dans ce cas, l'on pourra faire exception, pour attendre au mieux cette... "Euro-fête de la musique 2022", au parfum d'Italie :)

Et à propos de notre "Euro-fête 2021" (si vous découvrez "Culture & Santé")...



Arte, 17 septembre : focus sur "L'Arc de Triomphe, passion d'une nation". Un chantier monumental, audacieux et laborieux, dont on apprend qu'il a fini par coïncider avec les premières défaites1 de son initiateur, Napoléon, l'empereur instituant le code civil de 1804 (vidéo-synthèse en 3mn), ainsi qu'une nouvelle légalisation de l'esclavage... (stratégie peu glorieuse, même en s'arrêtant sur certaines précisions).
L'Arc de Triomphe parvient à être grand avec une certaine simplicité, grâce à la tombe du soldat inconnu et à la flamme du Souvenir (souvenir des victimes de '14-'182, auquel on peut ajouter celui des quinze mille "gueules cassées"...). Le respect et le recueillement solennel des plus grands, qui perdure -  honorant l'immense sacrifice d'hommes "simples soldats et chair à canon" -
 n'ont pas suffi, toutefois, à en faire un "Arc de la Paix" (à Milan Napoléon supervise les travaux de l'Arco della Vittoria, devenu Arco della Pace)... En 1940, le deuxième conflit mondial s'est brutalement imposé avec l'entrée "arc-triomphante" à Paris des troupes nazies, au beau milieu de nouveaux panneaux de signalisation, en mode "total deutsch". Au moment même où la France de Pétain s'installe dans la collaboration, trois à cinq mille lycéens et étudiants se mobilisent à tout niveau sous l'Arc de Triomphe. Leur courageuse révolte est marquée par une centaine d'arrestations et un tir à l'aveugle sur la foule...
Le documentaire d'Arte convoque enfin notre époque : l'arc de triomphe verra manifester ceux « qui luttent pour une société plus juste », puis ceux qui défigurent et détruisent (et qui font défigurer et détruire...), enfin tous ceux « qui célébrent les grandes victoires sportives et ses héros », jouant sur les "codes civils" du triomphe et de la passion...

 

1. L'arrêt du chantier, en 1815, est dû à la chute de l'Empire. La construction est reprise en 1824 et achevée en 1830. Inauguré le 29 juillet 1836, le monument reçoit sa consécration officielle quand le char funèbre ramenant le corps de Napoléon passe sous sa voûte, seulement quatre ans après...

2. Ce dossier Arte ne manque pas de souligner la récente célébration, en 2018, du centenaire de l'armistice (cf. lien, en particulier les trois derniers points... et le questionnement possible sur le terme "patriotisme" : tel qu'il est conçu et pratiqué aujourd'hui, peut-il encore avoir un sens positif ou du moins indépendant, par rapport au "nationalisme" ? Les patriotes d'hier ne semblent pas "vraiment" être ceux d'aujourd'hui (crise des idées/du langage).

 

 

Autres infos et mini infos à suivre sur cette page...