- C'est le moment de (re)parler du journaliste et réalisateur François Busnel, déjà à l'honneur sur "Culture & Santé" (Actu - troisième info de page - puis spéciale ciné-rencontre depuis nos Carnets). Car notre célèbre animateur aux multiples casquettes, plébiscité pour sa grande curiosité, pour sa passion littéraire ainsi que pour sa précieuse fibre pédagique, ne présentera plus "La Grande Librairie" sur France 5, mais en restera le producteur. Avec la possibilité de mieux s'ouvrir à d'autres horizons (nouvel animateur encore inconnu). Découvrons donc de quels grands projets publics et grand public il est question pour lui, et attendons de les voir réalisés (cf. lien précédent : n'oubliez pas l'extrait "Entrée libre" pour connaître la bibliothèque idéale de François Busnel expliquée à tous !!).


Busnel ok

 


- 5 juillet 2022 : cinérencontre au "Mégarama" de Nice, avec les protagonistes de "Menteur", joyeuse comédie (en un sens "fantastique") tournée en partie à Nice « parce qu'on aime bien tourner dans la région - dixit le metteur en scène, Olivier Baroux - parce que c'est "cool", parce qu'il y a les studios de la Victorine, parce qu'il fait toujours beau, et que les gens ici sont très beaux... En plus j'ai déjà tourné tourné trois films ici : "Les Tuche", "L'Italien" (recommandé !), "Just a gigolo". C'est donc mon quatrième film "niçois". On a été très bien accueillis. La mairie et la région sont bien "cool" [encore une fois !], donc c'est toujours un plaisir. Le tournage a pris deux mois et demi sur la Côte d'Azur : à Toulon, Nice et Saint Jean Cap Ferrat, ainsi que sur le marché d'Escarène ». « L'Escarène... C'était l'une de mes journées préférées de tournage, rebondit Tarek Boudali... On était sur une sorte de marché... je passais d'un stand à l'autre entre les prises, puis je mangeais des olives, le marché était à nous ! ».

Des coulisses amusantes contrebalançant le sérieux d'un réalisateur qui a fermement préféré ne rien répondre ni laisser entendre sur la scène la plus difficile comme sur la prise la plus agréable. Tarek Boudali a ensuite ajouté que les scènes de bagarre l'amusent toujours autant... Mais quid du "message" du film, tout d'abord ? Ne mentez pas juste pour paraître plus séduisant ou pour vous sortir d'affaire dans l'immédiat... vos mensonges risqueraient de devenir une réalité, votre complexe réalité... Et toute votre vie s'en trouverait bouleversée ! 

Enfin, soulignons la grande recommandation de Tarek à un public venu nombreux... et "mdr" : « Si le film vous plaira, dites-le au monde entier et sur la toile. Si jamais vous le trouvez nul, fermez vos g... !! ». Et si, comme "Culture & Santé", l'on se situe... entre les deux ? La partie finale étant, à notre goût, disons... un peu répétitive. Et certains dialogues "amoureux" inutilement excessifs (par delà l'effet comique). ++ en revanche pour le "retour du bâton" subi par notre charmant menteur, au cœur du scénario ; pour le jeu, toujours aussi expressif que savoureux, de Tarek Boudali (et pas seulement), ainsi que pour une promenade des Anglais à retrouver encore plus belle et ensoleillée sur grand écran :)


                   Menteur