L'espace Info de "C. & S." continue...
(à partir du 13.05.2022)

 

Eurovision 2022 torinoUna Torino molto, molto suggestiva...
 

- Come voi (o molti di voi), amici, e come l'anno scorso, anche noi seguiamo, l'Eurovision Song Contest trasmesso dal PalaOlimpico di Torino. Un'edizione (e non l'unica) a cui, - vogliamo essere sincerissimi (e un po' anticonformisti)? - finora non abbiamo aderito in tutto e per tutto... Comunque sempre tanti i lati positivi, a cominciare dalla grande fratellanza tra popoli in nome della musica. Sicuramente una "gran cosa", che si respira ogni anno :) Da sottolineare a nostra volta, poi, la grande organizzazione "made in Italy" di un evento, o "contesto" musicale sempre eccezionale. Naturalmente, non ci siamo persi il nostro Diodato con la sua suggestiva e piena di senso "Fai rumore". E nemmeno ci saremmo persi l'importante partecipazione del trio di tenori de "Il Volo", con tanto di brano bilingue: splendida questa versione speciale della loro "Grande Amore", con un toccante Gianluca Ginoble al tempo stesso lontano e vicino, per i motivi che sappiamo. E che dire del piacere (forse più ancora di conoscere il verdetto!) di stabilire da casa il proprio podio dei brani più belli (non necessariamente i più spettacolari...). Par delà tout classement, et toute exhaustivité, chez "Culture & Santé" c'est +++ pour l'Ukraine (!!), la Grèce et la Croatie. Domani, sabato 14 (quattordici...) maggio, appuntamento con il gran finale, dove ritrovare "d'office", anche quest'anno, i nostri due paesi tra i cinque "Big five" (Francia, Italia, Spagna, Germania, Inghilterra). Viva l'Europa della musica, dal sapore universale!

 

 

En attendant le verdict officiel devant notre écran, récapitulatif de cette étincelante "eurofinale". Chez "Culture & Santé", nous avons particulièrement apprécié - si l'on peut dire ainsi, en sus des pays déjà mentionnés comme de nos deux pays (nos votes ayant été réservées à l'Ukraine...) - l'élégantissime Lituanie (!), l'"agréable" Estonie, qui a chanté avec "Espoir" ("Hope") la fort sympathique Moldavie, l'originalité de la Serbie, la vocalité de la Pologne, le charme gentil - rappelant un peu les célèbrissimes ABBA - du groupe islandais (retrouvez les interprètes correspondants via nos liens). À noter, deux bons moments offerts par Laura Pausini : son ouverture musicale ou mix de ses grands succès en italien, anglais, espagnol. Et son intense interprétation, a cappella et à l'unisson avec le public, de l'incontournable "Nel blu dipinto di blu" de Domenico Modugno. Mais aussi les minutes offertes par une chanteuse intemporelle comme Gigliola Cinquetti (che non ha età...). ​​​​​​Contraste assumé avec la présence très attendue, enthousiaste et "énergique" des Maneskin, vincitori 2021. Il faut de tout...

 

Cinquetti eurovision 2022
Gigliola Cinquetti gagne l'Eurovision en 1964 avec "Non ho l'età"
["Je n'ai pas l'âge" (pour t'aimer)],
succès reproposé en tant qu'invitée à l'Eurovision 2022.
...Clic sur l'image pour votre flash-back.


 
...Un peu de "live" : les jurys de chaque pays expriment leurs préférences. L'Ukraine est en cinquième position au moment où l'on écrit, juste après l'Italie... la Moldavie vient naturellement de voter pour l'Ukraine... L'Espagne reste deuxième avec 112 points, tandis que - petite révolution - c'est la Grande Bretagne qui est en tête avec 163 points, 172 maintenant... Deuxième : la Suède, devançant l'Espagne. Tous ces pays et tout ce petit monde d'animateurs s'emploie sans difficulté à saluer les transalpins en langue italienne («Ciao Italia, buonasera, grazie!!»), et Chypre se montre particulièrement sympathique vis-à-vis de la Botte. Mais c'est la Slovénie qui "étonne" : «Grazie per questa bella serata, tutto è stato perfetto!», avant de donner ses 12 points... à l'Italie, naturalmente! C'est à la Serbie que vont les 12 points de la Croatie, qui se complimente à son tour : «È stato uno spettacolo magnifico!».

Et voici qu'Élodie Gossuin apparaît devant une étincelante tour Eiffel : les douze points de la France sont attribués au Royaume Uni, tandis que l'Arménie nous offre 7 points, et en attribue 12 à l'Espagne. L'Autriche ajoute ses douze points au score du Royaume Uni. Et c'est la Suède que ce dernier récompense de 12 points. À son tour, la Suède gratifie de 12 points l'Espagne qui, peu après, en reçoit autant de l'Australie... Mais oui, nous le faisons exprès. Rien que pour pouvoir vous demander : « Vous y êtes ?! ». La République tchèque chosit de faire avancer les United Kingdom (with two hundred and thirty eight points...). C'est au tour de l'Italie, qui s'exprime en faveur... des Pays Bas.  E siamo pienamente d'accordo!

Enfin nos votes-maison, plutôt décisifs... La Moldavie se retrouve propulsée à la troisième place, tandis que la Lituanie fait elle aussi un joli bond en avant, succédée par l'Estonie. La Pologne avance également. La Serbie reçoit 125 points... et se retrouve en tête, devançant les anglais!  «Everything (ou presque !) has changed». La France et l'Allemagne ne sont pas "très bien" placées, l'Allemagne surtout... Attenzione: l'Italie de Mahmood et Blanco reçoit 110 points par l'Ukraine (!!) et se retrouve en troisième place... Que d'émotions! Alors que l'Italie reste cinquième (puis définitivement sixième), 128 points pleuvent pour l'Espagne, passée deuxième après l'Ukraine. «Amazing !». Peu après, c'est entre l'Ukraine et le Royaume Uni que cela se joue pour la première place. Et c'est l'Ukraine qui remporte le micro de cristal, pleinement dédié au peuple ukrainien. Zappons encore, de France 2 à Raiuno cette fois, pour entendre ces propos du coprésentateur Alessandro Cattelan : «Questa vittoria non è solo canora. Trasmetteremo "Stefania" dei Kalush Orchestra nelle radio italiane». E non solo!
 
"TG2" (JT de Rai2) du 15 mai... En coulisses : la police italienne, secondée par une partie des organisateurs de la Rai, a su comment déjouer une cyber attaque russe visant à empêcher tout televoto...  Ainsi, notre grande bataille musicale a pu aboutir à ce triomphe absolu et bien plus que symbolique, sous le signe de la paix. Un triomphe qui est un cri contre toute atrocité encore en cours...
 
 
 
 
Inflation
 
- Flambée des prix, le pire est-il à venir ? Nous avons suivi le direct de "C l'hebdo". Sur le plateau, la journaliste experte du Nouvel Obs, et chroniqueuse à France Inter Sophie Fay, a fourni avec compétence et douceur des explications remarquables - cf. lien youtube - donnant même envie de se plonger dans des études d'économie (!...). Et effectivement, nous nous devons tous, contingence oblige, d'essayer de comprendre ce qui se joue actuellement (nous réécouterons aussi ces analyses...). Car si la baisse du pouvoir d'achat reste assez évidente pour beaucoup au niveau de nos portefeuilles, il faut aussi et surtout saisir ce qui se passe en amont. À suivre donc, car nous ne pourrons qu'y revenir.
De son côté, les antennes de France Info nous informent qu'en Iran, le gouvernement a augmenté les prix de 300% sur l'huile, les œufs et le lait en particulier. Et qu'en toute logique les iraniens se sont rués sur les supermarchés... Comme si le facteur "pandémie" ne suffisait pas... Nous le pensons, mais disons-le aussi un peu plus : c'est un vrai "drame dérivé" pour notre époque par ailleurs avancée dans des secteurs spécifiques... Comprendre ces répercussions collectives permet de suivre le bien fondé de l'action politique face à ce terrible fléau en extension qu'est la pauvreté, y compris en Occident.

 
 
- Ce type de revendication - très interprofessionnelle, certes... - revêt d'autant plus de sens : depuis plusieurs semaines déjà, on assiste à des manifestations d'enseignants qui réclament des hausses de salaire... et nous avions déjà "pointé le problème", bien entendu. En réalité il ne s'agit pas "uniquement" (entre guillements !) de s'insurger contre de bas niveaux de rétribution et des directives datées, mais de dénoncer, de manière générale, de sempiternelles conditions de travail, dans le privé comme dans le public. Des conditions au service d'élèves-clients, jamais "brusqués" car systématiquement fragiles (!), et vis-à-vis desquels une véritable posture instructive et éducative (dans ses "fondamentaux") reste tabou pour le système. Avec les résultats, violences ou tragédies que l'on sait, dans le cadre scolaire et au delà. Perché tutto comincia sui banchi di scuola...


Education nationale manifs
 
 
- C'était dans nos flash infos... Rappel de la journée de l'Europe du 9 mai dernier, particulièrement chargée de sens cette année.
 
- Après deux ans d'absence pour cause de pandémie, plein succès pour "La nuit des musées", conviant le public à retrouver les plus beaux trésors de notre patrimoine européen, dans une ambiance toute particulière, ou suggestiva, comme on le disait à propos de Turin sous les lumières de cette Eurovision (rendez-vous ayant permis aussi de proposer de charmantes "cartes postales" de la Botte). Notre Hexagone, vous le connaissez bien même si, naturellement, on ne finit jamais de découvrir ! Avec ce reportage du TG2, bienvenue alors "au contact" des merveilles de Rome, Naples, Bologne, Palerme (avec les peintures de Renato Guttuso, par exemple). L'arte e la cultura per ricominciare, pur tenendo conto del nostro difficilissimo... "Worldvision Contest" !...
 
Screenshot 20220516 122329Renato Guttuso, L'atelier, 1975.
Une composition donnant bien envie de peindre...